/ e-mails

Podcast : Le mail c'est fantastique, Revue c'est super cool !

Le mail est un pilier de la communication numérique. Gratuit, facile à envoyer, facile à lire, il permet de faire de nombreuses choses. Mais avouez que parfois les plateformes type Mailchimp sont un peu lourdes. Voici pourquoi je vous conseille Revue !

Notes de l'émission

Voici quelques notes de l'émission avec les grandes idées abordées pendant cet épisode. Elles sont un peu brutes, même si j'ai fait un peu de tri et de mis en page. Mais elles ne sont qu'un extrait et non une retranscription. Beaucoup de choses en plus sont dans le podcast.

La place du mail dans la stratégie numérique

  • un pilier de la communication numérique
  • tout le monde a au moins une adresse email et tout le monde l’ouvre tous les jours, y compris le week-end,
  • un moyen gratuit ou peu coûteux de relayer son information
  • un très bon outil de fidélisation ou de vente
  • on peut faire de nombreuses choses y compris des petites formations. Je cite par exemple la formation sur le minimalisme de No Sidebar : 30 Days to a Simpler Life.

Ces qualités expliquent qu'on retrouve le mail comme base de nombreuses stratégies de contenus et de monétisation de contenus. Mais il faut collecter du mail et les sites sont trop souvent à mon goût envahi de boites surgissantes dans tous les sites. Perso je déteste mais c'est efficace !

Pas de filtre ou d’algorithme de tri

  • Contrairement aux réseau sociaux comme Facebook et Instagram, il n'y a pas d’algorithme d'affichage et de classement des messages. C'est l'humain qui fait le tri.
  • Certes il y a le problème du spam. Mais en respectant quelques règle, vous passez la barrière de l’anti-spam. Ensuite vous risquez de tomber dans le mauvais onglet Gmail mais je ne suis pas certain que ce soit si négatif.
  • Donc le seul vrai filtre, est celui de la personne qui reçoit. Et il agit en deux temps.

Comme le destinataire filtre ses mails ?

  • La décision d'ouverture : Le destinataire vérifie d'abord s'il connait l'expéditeur, s'il a confiance en lui. Il vérifie ensuite si l'objet du mail l'intéresse. Il faut donc veiller à être bien identifié et apparaître comme quelqu'un se sérieux.
  • Une fois le mail ouvert : si le contenu intéresse l'expéditeur va le lire et mieux cliquer sur les liens. C'est à vous de le conduire et le convertir vers ce que vous avez à lui proposer. En revanche, si le contenu de l'intéresse pas, au mieux il ne fait rien, au pire il se désabonne, au pire du pire il vous classe en spam. Attention, quelqu'un qui souhaite se désabonner et ne trouve pas le lien aura tendance à vous placer en spam !

J'utilise ainsi souvent la métaphore d'un magasin dans la rue. Vous connaissez le magasin (expéditeur) et savez qu'il est sérieux donc vous regardez. Ensuite vous regardez la vitrine (objet). Si un produit vous semble intéressant, vous rentrez. Ensuite vous achetez ou pas (contenu du mail). Si l'expérience est mauvaise vous partez mécontent en jurant que vous ne reviendrez pas (désabonnement ou spam).

Que mettre dans un mail ?

Le mail est un média que vous maitrisez au même titre que votre site. Vous pouvez tout faire dedans. Quelques exemples :

  • une lettre listant vos derniers articles,
  • un billet de blog ou un contenu spécial réservé aux abonnés,
  • un lien vers des produits à vendre,
  • une formation en ligne (payante ou gratuite). Il existe la Photojojo Academy sur 7 jours pour la photo iPhone
  • de la curation de contenus que vous jugez pertinent

Voici quelques exemples pertinent en ce moment. Certains de ces modèles sont payants ou incluent de la publicité :

  • Brief.me qui vous envoie le résumé de l’actualité sous un format très facile à lire (à partir de 5 euros par mois)
  • Time To Sign off : l’actu tous les soirs
  • The Modern Desk (devenu Offscreen dispatch) avec une sélection d’objets et d’applis pour le bureau

Engagement volontaire des cibles

Il y a une grande règle en matière de mail et elle est semblable à celle des réseaux sociaux : il faut rechercher l’engagement des cibles :

  • manifestation volontaire de leur de part de recevoir des informations, même si vous leur promettez quelque chose en échange pour obtenir leur mail. N'achetez pas de base mail, ne les volez pas.
  • des offres pertinentes par rapport à leurs attentes.

Nombreux outils de mail :

  • Un rappel : pas d'envoi avec son Gmail ou son outlook => pas pratique, pas de stats, gros risque d'être classé en spam !
  • On utilise des plateformes telles que Mailchimp ou Mailjet, mais il y en a beaucoup : AWeber, Drip, Active Campaign...
  • La plupart de ses outils sont lourds car ils veulent tout faire : collecte, automatisation, différents types de mails. Bref c’est lourd et parfois pénible à utiliser.
  • Certains ont tout de même essayé de simplifier. Mailchimp a par exemple une application iOS pour envoyer une photo depuis son iPhone, on peut automatiser l'envoi avec un flux RSS et propose aussi un service très simple avec Tinyletter.

Mon choix de Revue

En comparaison, Revue est alors vraiment un outil assez simple et pratique. Je l’utilise pour partager ma curation et des liens vers mes contenus avec deux newsletter : ma newsletter pro sur la création de contenu et la newsletter de Mon blog de Mec plus lifestyle.

Ce qu’apporte Revue :

  • interface simple
  • création facile d'une lettre avec un design épuré
  • bookmarklet et extension pour stocker facilement du contenu à ajouter dans une bibliothèque de collecte,
  • une page d’inscription facile
  • plugin wordpress pour intégrer un formulaire + un formulaire à copier/coller
  • synchronisation avec pas mal d’outils : Pocket, Twitter, Facebook, Medium, Refind, ses flux RSS de blog, Instagram, mais aussi Mailchimp pour récupérer ses abonnés.
  • c'est un midèle freemium avec un tarif pas trop cher (gratuit jusqu’à 200 abonnés, puis 5 euros / mois jusqu’à 1500 avec des options de personnalisation. Cette formule est d'ailleurs vraiment intéressante même si vous n'avez pas encore 200 abonnés.

L'interface est très simple et permet en quelques clics :

  • d'ajouter des liens facilement : il récupère l’image, le titre, un bout de texte,
  • ajouter du contenu en le prenant dans sa bibliothèque de collecte,
  • ajouter du texte avec quelques outils de mise en forme,
  • ajouter des photos,
  • et depuis quelques jours ajouter un lien vers une vidéo. Il récupère la vignette (youtube et vimeo) et fait un lien direct. - il permet aussi de réordonner le contenu par simple glisser-déposer
  • quelques stats de consultation (qui et quoi principalement)
  • partage facile de la lettre sur Facebook, Twitter, Linkedin dès l’envoi en personnalisant le message. Pratique pour la faire connaître au début.

Ses limites :

  • pas d’automatisation
  • statistiques légères
  • une seule lettre
  • lors du podcast Revue n'était disponible qu'en anglais mais le français vient d'être ajouté.
  • seulement deux designs mais ils sont très propres.

Voilà pourquoi j'ai opté pour Revue. J'utilise beaucoup Mailchimp mais je le trouve trop lourd. En comparaison Revue est vraiment léger et agréable à utiliser. Tout au long de la semaine je collecte des données à partager selon un processus personnel que j'explique un peu dans le podcast. Je peux ensuite envoyer en quelques minutes ma newsletter.

Vous pouvez vous abonner au podcast sur iTunes ou Google Play Music