/ blog

Au sujet du mot blog

Matt Gemmel apporte une réflexion intéressante sur une connotation négative du terme blog et sur son remplacement par d’autres termes moins techniques :

Instead of a blog, let your site be a site. Or a journal. An online anthology. Your collected works. Your essays, to date. Your body of writing. A blog is a non-thing; it’s the refusal to categorise what you produce, and an implicit opt-in to the disappointing default.
Instead of posts, you have articles. Pieces. Essays. Stories. Poems. Briefs. Tutorials. White papers. Analyses. Even thoughts, if you like. Actual works, crafted and presented for the reader, instead of just being punctured by a push-pin, and affixed to a bulletin board, beside lost dog, and roommate wanted.

Instead of posting, you’re publishing. If you were a blogger, maybe you’re a journalist.

Instead of blogging, you’re writing.

C’est un sujet qui me fait réfléchir depuis longtemps, sur lequel j’ai parfois changé d’avis mais qui est important et revient régulièrement dans mon esprit. J’ai aussi souvent des questions en formation sur ce qu’est un blog au final, la différence avec un site, sur ce qu’est réellement WordPress… J’ai aussi des remarques de personnes se rappelant plus de Skyblog ou de publication façon journaux intimes que de publications sérieuses.

Moi même depuis la création de Cyberbougnat, j’ai refusé de l’appeler blog lui préférant la signature de Webmag, plus conforme à son positionnement mais aussi plus professionnel quant il a fallu assoir le sérieux des choses. Toutefois, cela n’empêche pas certains de l’appeler blog. Sans les contredire réellement sous peine de devoir me lancer dans de trop longues explications, je préfère leur dire que c’est un journal. Terme que j’utilise de plus en plus moi même.

On touche là exactement au sujet abordé par Matt Gemmel et complété par Josh Ginter dans un article sur The Newsprint qui lui répond via la manière dont il présente son site :

I try to define this site as a column, like the column Nick Bilton writes for The New York Times. In fact, I treat The Newsprint as though it was a full blown publication. As it turns out, I’m the Editor-in-Chief, the Reporter, the Columnist, and the Owner of the publication.

Maybe I should tell my co-workers that I own a publication and recently became the Editor-in-Chief as well. I’ll be sure to snap a photograph of their jaws dropping to the floor.

Il touche là exactement la manière dont j’envisage la publication sur Cyberbougnat mais aussi sur Mon blog de mec. Pour ce dernier, je sais d’ailleurs que je n’emploierai pas ce mot blog (ni journal ou chronique) dans le nom de domaine si je devais le créer maintenant. Les autres idées de nom que j’ai pour un éventuel changement sont malheureusement prises…

Si cela semble un détail, il ne faut pas oublier que le nom et l’url, la manière dont on parle des choses, ont finalement un impact bien plus important qu’il n’y parait. Il s’agit tout simplement des aspects de définition d’une marque et de la manière dont sa publication sera perçue.