/ livres

Lean Startup et IKEA

running-leanUne de mes lectures de l’été fut La Méthode Running Lean de Ash Maurya. Le concept de Lean Startup a été démocratisé par le livre d’Eric Ries et s’inspire des méthodes de développement agile mais aussi de la démarche scientifique. C’est un travail sur un produit ou service par itération successive, de l’expérimentation et de l’ajustement permanent en construction avec le client : tester, mesurer, améliorer, tester….

Le point de départ est la conception d’un produit ou service limité au minimum (Minimum Viable Product – MVP). On le confronte au marché, et on l’améliore au fur et à mesure, touche par touche après avoir mesuré à la manière scientifique le résultat. L’idée est donc se confronter très rapidement aux avis de clients potentiels via des entretiens pour ensuite établir rapidement le produit initial et minimum que les clients sont prêts à acheter.

On ne demande pas au client quel produit il veut, il ne le sait pas, mais quel est le problème auquel on va essayer de répondre. Puis on expérimente si les réponses qu’on lui apporte conviennent. Avec certains outils complémentaires, la méthode se concentre donc sur la création, sans fioritures excessives, de ce produit que l’on fera ensuite progresser grâce aux retours des premiers clients. On expérimente chaque nouvelle fonction une à une et on mesure son impact. Si on fait vraiment fausse, on pivote vers une autre activité ou un autre modèle économique.

Ce résumé de la méthode est très rapide, mais ce qui m’intéresse surtout aujourd’hui est l’importance accordée par Ash Maurya aux entretiens et à la connaissance du client. Il ne s’agit pas seulement de questionnaires, mais d’entretiens physiques pour voir les réactions des gens et leur environnement. Comme en ergonomie web, nul besoin d’en faire des milliers. Pour Jakob Nielsen, tester son site avec 5 personnes suffit à remonter la majorité des problèmes. Dans Running Lean, Ash Maurya en fait tout de même un peu plus.

On n’adhère ou pas à cette méthode, mais elle est intéressante car de nombreuses entreprises sont éloignées des clients et de trop nombreux créateurs ne connaissent pas assez les clients avant de construire leur offre. J’ai à l’inverse en tête un client qui a la chance d’avoir en contact des milliers de clients directement par téléphone et a donc là une base de dialogue intéressante pour faire évoluer son offre.

IKEA enquête chez ses futurs clients potentiels

Surtout, ce billet m’est inspiré par ma visite ce mercredi matin du magasin IKEA de Clermont-Ferrand dont c’était l’inauguration. Au détour du dossier de presse et des discussions j’ai appris que IKEA avait utilisé les entretiens clients pour concevoir certains espaces dans son magasin. Voici quelques explications par Philippe Monneret, Directeur du magasin IKEA Clermont-Ferrand :

Comme il l’explique, l’idée pour eux était d’aller voir des foyers typiques avant l’ouverture du magasin non pas dans le but de leur proposer le MVP de la méthode Lean Startup mais de comprendre la culture, les habitudes et l’environnement local pour ensuite proposer des ambiances proches des habitats et modes de vie de la région.

Stefan Vanoverbeke, Président Directeur Général de IKEA France, m’a ainsi expliqué que les équipes ont noté des éléments clés : grandes cuisines, des fenêtres hautes dans les maisons anciennes, des cheminées, les escaliers car il y a des maisons sur 2 ou 3 étages, ou encore beaucoup de sous-pentes avec des espaces mansardés. Ils ont ainsi cerné les difficultés réelles d’aménagement auxquelles sont confrontés les habitants clermontois et ont aménagé certains espaces du magasin clermontois pour donner des idées de produits qui répondent à ces besoins. Exemple : comment utiliser l’espace autour des fenêtres hautes ou aménager une chambre d’enfant sous les toits.

inauguration-ikea-clermont-ferrand-6-aout-2014-12

IKEA a fait ce travail un an avant l’ouverture sans dire que c’était pour eux, probablement pour éviter les biais. Comme l’explique Philippe Monneret dans la vidéo, maintenant que le magasin est ouvert ils vont rentrer dans le processus de mesure. Ils verront alors si les réponses imaginées par leurs architectes ont favorisé les ventes et aviseront en fonction. On y retrouve la démarche Lean : comprendre, proposer, évaluer, tester.

Mais ce qui est intéressant, c’est qu’IKEA n’a pas procédé par un sondage sur des centaines de foyers, mais a visité en fait 23 familles. Un chiffre largement abordable pour des entreprises bien plus petites.