/ Politique

Les difficultés de l'information locale

Le Journal du Pays Basque va cesser de paraître. Je n’ai jamais lu ce journal mais j’ai trouvé dans les explications de sa fermeture des éléments que je connais très bien et que connaissent tous ceux qui font ou ont fait de l’information hyperlocale :

(…) des subventions publiques quasi inexistantes en raison de notre “petite taille”, une attitude continue de boycott publicitaire d’une majorité des décideurs politiques locaux, notre impossibilité d’accéder aux campagnes de communication financées par l’argent public au niveau de l’État français, la présence d’un quotidien d’informations régionales qui ne nous a pas épargnés, une liberté de ton que certains grands élus n’ont pas hésité à nous faire payer en nous menaçant ou refusant de nous intégrer dans leurs budgets pub…

Je crois que dans tout ça c’est l’aspect publicitaire qui est le plus compliqué à gérer. Les pleines pages de publicité achetées par des décideurs politiques locaux sont des formes de subvention. Par mes anciennes activités, j’ai assisté à plusieurs réunions où les élus et membres de cabinet jouaient de la suppression de la pub pour faire pression sur certains petits médias locaux trop critiques.

Avec ces pratiques, les décideurs locaux espèrent dessiner le paysage médiatique local qui leur convient le mieux et maintiennent leur tour d’ivoire.