/ cours

Mon Journal du Dimanche (8)

Grosse semaine de cours pour moi avec des interventions quasiment tous les jours devant des publics très différents. Voici un nouveau journal du dimanche pour faire un petit bilan de la semaine avant d’attaquer la suivante…

Lundi : comment présenter les opportunités d’internet, de la communication et du web marketing en seulement trois heures à des étudiants de l’Ecole de Commerce de Clermont ? Forcément un condensé avec un axe sur les exemples les plus surprenants pour eux.

Mardi : cinq heures de cours avec des étudiants de M2 qu’il faut sensibiliser au plus vite là aussi aux opportunités d’internet. Assez incroyablement, ces élèves ont là une connaissance et une présence très faible des outils comme Twitter, Instagram ou Linkedin.

Mercredi : je passe sur mon cours du matin, celui de l’après-midi était bien plus intéressant. J’ai placé mes étudiants en journalisme de proximité face à un défi : comment traiter au pied levé, en live et à distance la venue de François Hollande à Clermont. Une bonne occasion pour eux de vraiment utiliser Storify avec une revue de web en direct

Jeudi : pas de cours mais une journée très commerciale avec des rendez-vous et des réponses à des demandes de devis. C’est aussi ça la vie d’indépendant… Toutefois ma journée a débuté par une visite à France 3 Auvergne où j’avais été convié à échanger avec le personnel de la chaîne sur le fonctionnement de Cyberbougnat. Amusant…

Vendredi : Derniers cours de la semaine, quatre heures sur la gestion de projet. Le but pour ces étudiants est de présenter fin juin un mini-site sur un sujet réel. Pour l’instant la phase de préparation leur montre l’importance de se poser les bonnes questions : qui sont mes cibles et quels besoins ont-ils que m’on entreprise peut leur combler ?

Samedi : journée rugby, l’ASM d’abord puis le XV de France. Il est assez incroyable de constater comment ce sport est en train de se massacrer : des règles compliquées qui ne sont jamais simplifiées, un calendrier débile qui fait jouer la majorité des matches l’hiver, des doublons qui privent le championnat des meilleurs joueurs…

Reste ce qui fait la beauté de ce sport, Monsieur Wesley Fofana :

Dimanche : « La perte de curiosité et d’enthousiasme, c’est la mort. Il faut continuer à être ému jusqu’à son dernier souffle, sinon la fin est atroce. » — Jean Rochefort