/ facebook

Les jeunes partagent tout, même leurs mots de passe

L’échange ou le partage d’objets entre amoureux est une vieille tradition mais il prend maintenant des tournures digitales comme l’explique The New-York Times :

The digital era has given rise to a more intimate custom. It has become fashionable for young people to express their affection for each other by sharing their passwords to e-mail, Facebook and other accounts. Boyfriends and girlfriends sometimes even create identical passwords, and let each other read their private e-mails and texts.

They say they know such digital entanglements are risky, because a souring relationship can lead to people using online secrets against each other. But that, they say, is part of what makes the symbolism of the shared password so powerful.

Effectivement voilà bien une pratique potentiellement dangereuse, que ce soit entre amis ou entre amoureux. On donne ses accès quand tout va bien, on peut le regretter quand ça coince.

C’est d’ailleurs un problème que j’évoque dans mes interventions en collèges. Le mot de passe est dans notre ère numérique très important et personnel. On utilise souvent la comparaison avec la brosse à dents. L’idée est de faire réfléchir les ados aux conséquences possibles.

On remarquera aussi l’inventivité de certains étudiants qui se servent de cette méthode pour être forcés à ne pas se connecter sur Facebook :

A student would give her password to a friend to change it — and not disclose the new password — thereby temporarily locking out the Facebook account holder and taking away a big distraction to studying.