/ e-commerce

La curation comme vecteur de visibilité pour les boutiques en ligne

Le terme curation a été à la mode pendant une bonne partie de l’année 2011. La pratique consiste à sélectionner et éditorialiser les contenus pertinents sur une thématique particulière. La curation est donc souvent un complément au blog, à Facebook ou Twitter.

Si les pros du web ont testé pour assoir leur réputation en partageant leur veille, il se pourrait qu’en 2012 on arrive vraiment à généraliser la pratique et notamment dans le commerce en ligne.

Produire facilement du contenu

Si les boutiques en ligne ont bien intégré le blog comme vecteur de visibilité, la curation reste pour beaucoup une pratique à appréhender.

Pour être vraiment intéressant, un blog devrait ne pas trop se regarder le nombril et élargir. Ainsi le blog d’une boutique en ligne devrait être à la fois tourné sur l’activité de la boutique et ses produits mais aussi et surtout sur son domaine d’activité en général.

C’est plus intéressant pour le lecteur et permet donc d’élargir l’audience. Ce n’est toutefois pas si simple. Même si on en a la volonté, le temps et le coût peuvent être rédhibitoires. On partage alors quelques liens sur Facebook et Twitter et parfois sur le blog pour remplir un peu. C’est une forme de curation mais souvent très limitée.

Et même si on s’aperçoit assez souvent que ce sont ces contenus qui marchent le mieux difficile de régulariser la pratique. Les outils de curation peuvent alors permettre de venir compléter la panoplie de communication en ligne.

Scoopit

Pourquoi choisir une plateforme ?

Sur l’année, j’ai testé plusieurs outils de curation et de social shopping : Scoop.it, Pinterest, Buyosphere, et le très récent Neeed

Je rassemble les deux sortes d’outils car ils recouvrent la même logique : assembler une collection d’informations et les partager. Le social shopping et le fashion curation sont seulement centrés sur les produits. Dans Pinterest vous pouvez tout partager mais dans les faits beaucoup de choses sont des produits et souvent de boutiques en ligne. On pourrait rajouter Tumblr qui est aussi une plateforme très pratique pour la curation.

L’avantage de ces plateformes c’est qu’elles rassemblent beaucoup de monde. Cela vous permet de faire connaître vos thématiques et profiter de l’effet réseau pour trouver des lecteurs. Les outils de viralité inclus (boutons j’aime, reblog..) font que vous allez toucher des gens très éloignés de vos propres réseaux. Le curateur étant clairement identifié y compris quand le lecteur partage le contenu à son tour, vous gagnez de nouveaux contacts assez rapidement.

Bertrand  Neeed ♥  Shop is all you Neeed

Ces plateformes facilitent aussi grandement la publication. Avec les extensions navigateurs et bookmarklet, publier un lien se fait bien plus rapidement que sur un blog. Vous publiez une info intéressante quelques secondes après l’avoir trouvée.

Ces outils communiquent avec Twitter, Facebook et les plateformes de blogs. Publiez un contenu sur Scoop.it, il se retrouve automatiquement si vous le souhaitez sur votre page Facebook et votre compte Twitter.

La curation me semble donc un bon moyen pour le e-commerçant d’améliorer sa crédibilité et sa visibilité en complément d’un blog et sans investir dans une stratégie de contenu très coûteuse. C’est ce que je compte bien vérifier sur 2012.

Optimisez votre site pour la curation

La dernière chose à prendre en compte concernant la curation et la conséquence qu’elle va avoir sur la conception d’un site et de son contenu. Nous avons appris à optimiser des sites pour Google, puis pour Facebook, il est temps d’apprendre à le faire pour les outils du curation et de social shopping.

Pinterest

Comme tout ceci est encore neuf vous pouvez vous entraîner et prendre un peu d’avance. Trois conseils pour débuter avec Pinterest :

1 – Investissez sur la photo
Sur Pinterest ou Neeed, les utilisateurs partagent de l’image. Il faut viser le « wow effect ». Vos lecteurs ne partageront pas de la photo standard, de mauvaise qualité, vue et revue. Il faut donc de la photo impactante, unique et en grande taille.

2 – Limitez l’auto-promotion
Commencez par vous inscrire sur Pinterest et créez des collections, cherchez des amis. Partagez beaucoup de choses et parfois glissez des choses que vous avez à vendre. Comme pour le blog ne soyez pas auto-centré. Si les autres utilisateurs aiment vos collections ils vous suivront et aimeront peut-être vos propres produits.

3 – Faîtes le savoir à vos clients
Convertissez vos clients à ces outils dont beaucoup ignorent l’existence. S’ils aiment votre boutique ou votre marque peut être vont-ils épingler vos contenus et les faire connaître à beaucoup de monde. Vous pouvez aussi ajouter un bon « Pin it » pour faciliter le partage.

Bonus : les liens pour me trouver sur Pinterest, Scoop.it, Buyosphere et Neeed.