/ apple

Bon et mauvais exemples d'application plein écran sous OS X Lion

L’une des nouveautés d’OS X Lion est le plein écran. Dans ce mode, votre application utilise tout l’écran en masquant les menus, le dock, les autres fenêtres…

Très pratique pour la concentration et le travail sur des petits écrans. Cependant la mise en oeuvre par les développeurs peut le rendre utile ou pas du tout. Illustration avec trois applications !

Le mauvais exemple : MarsEdit

J’adore MarsEdit qui me permet de bloquer plus facilement sans me connecter sur l’interface de mes WordPress. Le développeur fait beaucoup évoluer son application et a intégré le plein écran pour la fenêtre d’édition. Hélas ! Sur un écran de 23 pouces comme le mien la fenêtre devient beaucoup trop large, les lignes trop longues. C’est inutilisable.

Marsedit fullscreen

Un bon exemple : ByWord

ByWord est un éditeur de texte minimaliste. Il n’a d’ailleurs pas attendu Lion pour faire du plein écran pour nous permettre de nous concentrer sur notre texte. ByWord a intégré le plein écran de Lion mais la zone d’écriture reste limitée à une portion de l’écran. Les lignes restent courtes et c’est donc très pratique.

Byword fullscreen

L’exemple minimaliste : Wren

Wren est un client Twitter minimaliste. En fait il ne sait faire qu’une chose : publier des messages. Le but de Wren est ainsi de vous permettre de vous concentrer sur ce que vous écrivez sans être perturbé par votre timeline qui se met à jour en permanence. Wren a choisi un mode plein écran malin : l’application reste au centre en taille normale, mais un fond masque tout le reste. Cela reste forcément très utilisable.

Wren fullscreen

Conclusion

Ce billet a seulement pour but de montrer comment une même fonction peut être implémentée différemment et offre une satisfaction toute différente. C’est donc vraiment une question ergonomique et expérience utilisateur.

Concernant MarsEdit, la solution serait double : utiliser la méthode de ByWord ou alors couper l’écran en deux avec d’un côté l’éditeur et de l’autre la prévisualisation.