/ ipad

Les lacunes ergonomiques de Keynote sur iPad

L’iPad est un outil formidable qui ne me quitte plus. Dès que j’ai vu le fonctionnement de l’application Keynote lors de la présentation de l’iPad, je me suis dit que ce serait idéal pour dispenser mes cours à la fac. J’ai repris mes cours il y a quelques semaines et j’ai donc pu faire le test en vrai. Voici donc un rapide bilan de ce que j’apprécie ou pas dans le couple Keynote et iPad.

Avant je dispensais ces cours avec mon Macbook et une télécommande Apple pour faire passer les diapos. Pratique mais finalement un peu pénible de se déplacer avec l’ordinateur portable pour passer un document Keynote. Maintenant il est bien plus agréable de partir avec seulement l’iPad dans la sacoche, ça allège bien.

Keynote iPad

Pas de problème de conversion

Je n’utilise pas Keynote iPad pour préparer mes documents. Je les prépare sur le Mac et transfère ensuite via iTunes ou mon compte Dropbox. Pas de soucis particulier pour passer de l’un à l’autre. La première ouverture du document sur l’iPad est un peu lente car le document doit être converti.

En général les polices ne passent pas et sont donc remplacées par une police par défaut. Sinon, un seul document a posé problème avec une vidéo qui n’était pas au bon format. J’ai du convertir cette vidéo en format Quicktime et la réintégrer dans le Keynote pour corriger ce problème.

En revanche, il est rassurant de se dire que l’on dispose sur l’iPad d’un logiciel qui permet de modifier son document, corriger une diapo en dernière minute, inverser l’ordre des écrans éventuellement.

Sur le plan technique, Keynote et l’iPad fonctionnent très bien. Aucun soucis pour brancher l’iPad sur le projecteur via l’adaptateur VGA. Une fois qu’on passe en mode projection sur Keynote le signal est envoyé au vidéo projecteur. Aucune manipulation à faire cela reste aussi simple qu’avec le Mac et bien plus simple qu’avec beaucoup d’ordinateurs Windows.

La très bonne autonomie de l’iPad me permet aussi de faire ma matinée complète sans aucun problème tout en ayant de l’autonomie pour le reste de la journée. L’iPad manque toutefois peut être un peu de puissance sonore pour les vidéos si vous ne pouvez pas brancher des enceintes dessus.

Problèmes lors de la projection

En fait, les vrais soucis sont ergonomiques et se situent au niveau de la projection. Apple n’a pas repris l’ergonomie de l’application Mac pour cet aspect et on le regrette. Dans ce mode, l’écran de l’iPad est noir ou presque :

Keynote projetion iPad

Pas de soucis pour passer à la diapo suivante ou précédente mais il manque des fonctions. Déjà, vous ne voyez pas la diapo courante ni la suivante. Si vous voulez regarder quelque chose dessus vous devez regarder ce qui est projeté. C’est dommage car la taille de l’iPad vous permet de le garder à la main même si vous êtes debout et vous déplacez comme c’est souvent le cas pour moi. Je dispense mon cours en regardant mes élèves avec les diapos projetées dans mon dos. Elles sont généralement plutôt un pense bête, un support pour me repérer dans mes propos mais si je veux les regarder je suis obliger de me retourner.

Vous pouvez certes faire apparaître sur le côté gauche la liste de toutes les diapos mais avouez qu’elles sont vraiment petites :

Projection Keynote sur iPad

L’écran affiche l’heure à la place habituelle mais pas le chrono de votre présentation. Pas un soucis pour un cours mais plus gênant si vous devez faire une présentation de 15 minutes et que vous ne pouvez pas vous étendre. Même avec de l’entraînement, c’est mieux d’avoir un repère.

Dernier point très embêtant aussi : le pointeur laser. En appuyant longtemps sur l’écran de l’iPad vous faites apparaître sur la vidéo projetée un rond rouge que vous pouvez déplacer en faisant glisser votre doigts. Pratique mais le hic c’est que vous ne voyez pas la diapositive sur l’écran de l’iPad et devez donc regarder sur ce qui est projeté pour voir où se trouve le pointeur. Impossible aussi d’utiliser le pointeur convenablement.

Conclusion

Malgré ces problèmes ergonomiques, je reste plutôt très convaincu par l’utilisation de l’iPad dans de telles conditions. Il est vrai que je n’ai pas à faire de démonstration de logiciel particulier en dehors d’interfaces web.

D’ailleurs, si peu d’applications utilisent le connecteur VGA, il est possible de projeter des pages internet. Je le fais avec iCab Mobile qui affiche à l’écran le contenu de l’onglet courant sans afficher l’interface du navigateur. Très convaincant et pratique d’autant que dans ce cas iCabMobile affiche bien la page sur l’écran de l’iPad. En revanche pas de pointeur laser.

On peut parier aussi que les prochaines versions de Keynote règleront quelques problèmes.