/ ebook

Fanfan2 et Fanfan ou la faiblesse du catalogue de livres numériques

Alexandre Jardin se lance dans une nouvelle aventure, une nouvelle écriture. Avec Fanfan2 il tente d’ajouter au livre l’expérience de l’interactivité. Le site créé pour l’occasion fanfan2.fr vous promet de partager le quotidien imprévisible d’un garçon, Alexandre2, qui chaque jour étonne et fait rêver celle qu’il aime. Les personnages de Fanfan2 auront une vie sur Facebook et Twitter. Alexandre2 a besoin des lecteurs qui sont invités à faire évoluer le roman jour après jour avec leurs propres récits… Orange partenaire de l’opération lancera des applications iPhone et iPad pour suivre le « livre ». C’est une jolie expérience, une belle tentative de donner une nouvelle dimension au livre.

S’il y a un Fanfan 2 c’est qu’il y a eu un Fanfan un jour…

Fanfan a été un énorme succès. Le livre a maintenant 20 ans, j’en avais 14 quand il est sorti, quasiment aucune chance pour moi de le découvrir à cette époque un peu après. Mais l’histoire de Fanfan m’intrigue et je me disais qu’il serait intéressant de lire ce livre. Je dégaine donc mon iPad, démarre iBooks et là… rien ! Pas de Fanfan ni même d’Alexandre Jardin du tout ! Je me dis que ce ne doit être qu’une histoire de droits et tente donc via l’application Kindle d’Amazon. **Même résultat ! **Dernière tentative alors du côté de la boutique eBook de Fnac et là encore pas de trace de Fanfan. D’ailleurs vous ne trouverez pas trace du livre *Fanfan2 – Quinze ans après*non plus !?

Bref, Alexandre Jardin tente une aventure numérique et on aurait pu penser qu’à un moment serait relié le livre fondateur, le point de départ de tout ça à savoir Fanfan ! Peut être n’est-ce là qu’une histoire de droits, Fanfan était publié chez Gallimard que l’auteur a quitté depuis. Mais avouez que c’est bête de construire un univers numérique se basant sur la suite d’une histoire que l’on ne retrouvera qu’en livre de poche

On se dit même qu’éditeur et écrivain perdent un potentiel de vente en cas de succès de l’opération numérique. Alexandre Jardin arrive en effet un peu à faire parler de lui alors qu’on l’avait quand même bien oublié. Pour l’occasion les livres auraient pu être numérisés voir vendus depuis le site Fanfan2. Alors que dans le schéma actuel on a plutôt l’impression que Fanfan n’existe pas.

Pauvreté des catalogues

Cela illustre aussi l’incroyable retard pris par les éditeurs. Parcourez la librairie iBooks d’Apple et vous serez surpris par sa relative pauvreté, y compris dans les livres techniques et informatiques. Amazon a surtout un gros catalogue américain. Fnac annonce de son côté un gros catalogue français mais il faudra peut être encore patienter. Ne me dîtes pas d’aller acheter le livre en poche, je lis désormais beaucoup plus sur l’iPad. Mais peut être l’été prochain pour la plage si je m’en souviens…

Ironie de l’histoire, hier soir en travaillant tard j’avais laissé Canal+ en fond et c’est Fanfan, le film avec Sophie Marceau et Vincent Perez, qui était diffusé…