L'iPhoneographe

L’iPhone est un appareil remarquable. Bourré de qualité, son capteur photo a pourtant était rapidement moqué. Alors que les appareils photos font la course au pixel, que des marques sortaient des téléphones avec des appareils photos 5 megas pixels et flash, Apple proposait un appareil rudimentaire : 1,3 mega pixels, pas de flash, pas de zoom ni d’autofocus. Et pourtant…

Rapidement ce qui l’ont eu en main se sont rendus compte que l’iPhone était en fin de compte très doué pour la photo. Et les applications qui sont sorties lui ont ajouté des fonctions qui en font aussi un outil de retouche d’image, de publication et de partage. Le dernier iPhone a progressé mais intègre maintenant un autofocus, un capteur 3,2 mega pixels et la capacité de faire de la vidéo. De quoi aller encore plus loin. L’iPhoneographie est joueuse, mobile, rétro, testeuse, inventive, parfois floue et sombre mais pas moins talentueuse.

Je n’ai pas eu d’iPhone première génération, mais un 3G puis un 3GS. J’ai rapidement compris que j’avais là un drôle de jouet. Alors que je délaissais un Nokia N95 réputé pour ses qualités photo, je découvais petit à petit les plus de cet iPhone rudimentaire. Mon Nokia, et mon appareil réflex numérique, me servent à faire des photos, l’iPhone me permet de tester d’autre chose.

J’ai installé un logiciel, puis deux, testé des solutions de partage, de retouche, puis de montage vidéo avec le 3GS. J’ai fait des milliers de photos avec dont la grande majorité resteront cachées. J’avais toutefois envie de partager certaines choses, de montrer quelques photos, présenter des logiciels et des astuces. Ce blog est alors né…