/ Politique

Frédéric Lefebvre répond sur le Web 2.0

Il fallait s’y attendre, Frédéric Lefebvre devait répondre à toutes les moqueries suite à la fameuse vidéo montrant son incapacité à définir le Web 2.0. En fait, toute cette histoire n’aurait pas du prendre une telle ampleur, car finalement nous n’avons pas compris que ce n’est pas de l’incompétence mais juste qu’il cherchait « la meilleure définition possible et surtout celle qui était la plus compréhensible pour le grand public« .

Car ne nous y trompons pas, si Frédéric Lefebvre sera bientôt Secrétaire d’Etat à l’internet, c’est qu’il est un pro du réseau : « je suisun utilisateur d’Internet depuis très longtempscar j’ai la chance d’avoir un frère qui travaille aux Etats-Unis dans l’informatique. C’est grâce à lui que j’ai découvert le web, avant le grand public. » Alors comme il est un expert et qu’il souhaite faire avancer la connaissance du Web 2.0, il lance un grand mouvement de réflexion sur ce qu’est le Web 2.0 : « Si on arrive à trouver une vision consensuelle du Web 2.0, on la mettra sur Wikipédia. » Le monde du web n’attend que ça !

Mais en fin de compte, ce que nous ne comprenons pas, nous simples internautes, c’est qu’en grand communiquant, il n’a organisé ce buzz que pour promouvoir son profil Facebook : « Cela faisait trois mois que j’attendais qu’il y ait un événement autour de moi sur le Net pour l’ouvrir. Si je l’avais créé à un moment où on ne parlait pas de moi, c’était beaucoup moins drôle…«

Et si vous trouvez que Frédéric Lefebvre est carrément exaspérant avec toutes ses propositions et provocations c’est que vous ne comprenez pas qu’il ne fait ça que créer le débat : « De toute façon, peu importe ce que les internautes disent de moi. Sur le Net, ce qui compte, c’est de créer un débat. Mon intervention sur RMC a permis d’en créer un autour de ce concept du web 2.0. Tant mieux si je crée le débat!«

Et pour participer au débat, histoire qu’on ne me prenne pas pour un anti-futur-ministre-du-numérique, je vais aller mettre un commentaire sur sa vidéo dans Dailymotion. Et bien non car sur cette vidéo comme sur toutes les autres de son profil :

Commentaires désactivés

Et oui c’est ça le web selon Frédéric Lefebvre : un média à sens unique qu’il faut contrôler au maximum. Par contre je continue de m’étonner qu’une personne qui se soucie autant des « créateurs ruinés par le pillage de leurs œuvres » remplisse à près de 80% son compte Dailymotion avec des enregistrements vidéos des passages télés protégés par des droits de propriété intellectuelle…