Lu sur le web : Retransmission des JO cocardière

Il n’y a strictement rien de sportif dans le travail des télés sur Pekin, mais une avalanche navrante d’empathie cocardière, et un respect lamentable de la loi de proximité maximale (affective, géographique, sociale).
[Cup Of Tea] Blog » [ Aux JO, il y a aussi des non-français ]
.

Il y a du vrai là dedans, mais mes collègues ne s’intéressent qu’aux résultats des français. En fait il faudrait deux chaînes tv pour retransmettre : une pour ceux qui aiment le sport dans son ensemble et les belles histoires et une pour ceux qui n’aiment que les français.