/ médias

L'Europe s'intéresse à la législation sur les médias et les blogs

« *Les blogs sont des outils puissants qui peuvent représenter une forme avancée de lobbysme : imaginez les groupes de pression, les intérêts professionnels ou autres groupes utilisant les blogs pour faire passer leur message ! Si cela n’est pas surveillé, cela peut menacer le pluralisme des médias *».

Cette citation vient du député européen Allemand Jorgo Chatzimarkakis (Alliance des Démocrates et des Libéraux pour l’Europe). Les députés s’intéressent en effet à la législation entourant les blogs et leurs auteurs mais plus généralement aux médias afin d’en protéger le pluralisme et la liberté éditoriale. Concernant les blogs, ce député appelle à créer des médiateurs pour l’indépendance des médias dans chaque Etat-membre et « les groupes d’intérêts financiers, commerciaux ou professionnels utilisant des blogs devront être inclus dans le système de surveillance du pluralisme des médias ». Selon lui, cela permettrait de savoir qui finance ou soutient quel blog.

Marianne Mikko, députée estonienne et auteur du pré-rapport sur le pluralisme des médias souhaitait aller plus loin en proposant d’encourager la labellisation volontaire des blogs. « Nous avons besoin d’une marque de qualité, de révéler qui écrit réellement et pourquoi ». Toutefois sa proposition a été rejetée par une majorité de députés européens en commission Culture et elle ne figure plus dans le rapport adopté.

Plus généralement le rapport pointe le « risque » engendré par la quête du profit par les médias. Le rapport souligne ainsi que la concentration de la propriété des médias privés et la quête acharnée de profits peuvent réduire la diversité et le rôle des médias en tant que gardiens de la démocratie. Pour protéger l’indépendance journalistique et éditoriale, les députés plaident pour la création de « chartes éditoriales« , applicables de manière similaire dans tous les Etats membres, dans le but d’empêcher les propriétaires, les actionnaires et les gouvernements d’interférer sur le contenu éditorial.

Un débat intéressant alors que nos médias nationaux se penchent sur les relations de Nicolas Sarkozy avec les médias. Alain Genestar, ancien directeur de la rédaction de l’hebdomadaire français Paris-Match limogé en 2006 quelques mois après avoir publié une photo de l’ex-épouse de Nicolas Sarkozy accompagnée d’un homme d’affaires connu, est aussi largement invité pour parler de son livre sur son licenciement où il pointe surtout le rôle et le caractère de Nicolas Sarkozy et les menaces téléphoniques du président alors Ministre de l’intérieur.

Alain Genestar y raconte notamment les menaces téléphoniques, « Jamais je n’oublierai ce que tu m’as fait », mais aussi la satisfaction de Nicolas Sarkozy affirmant à des proches : « C’est fait, j’ai eu la tête de Genestar. »