/ photo

Moleskine City

Le carnet Moleskine est ce fameux carnet dont la légende s’est construite avec les écrivains et artistes célèbres qui l’ont utilisé. Pour l’anecdote, le Moleskine est caractérisé par une couverture en carton recouverte d’une fine toile (Moleskin), avec une bande élastique pour maintenir le carnet fermé et une tranche cousue qui permet de le maintenir à plat lorsqu’il est ouvert.

En ces temps où l’informatique, le multimédia, internet et blogs font partie de notre quotidien le Moleskine n’est pas pour autant condamné et jouit même d’une belle popularité. Bien que souvent utilisé comme un terme générique pouvant désigné ce type de carnet, Moleskine est aussi une marque qui se développe et n’est pas absente d’internet.

Elle a ainsi lancé Moleskine City, un réseau de city blogs en anglais où chacun peut s’inscrire et participer en faisant partager notes et photos. Le réseau ne couvre que quelques capitales et voici par exemple celui de Paris.

Pour ceux qui veulent rester au papier, il existe des Moleskine City Note Book qui incluent outre les pages blanches pour vos notes, ils comprennent un carte récapitulative de la ville suivie d’une série de cartes divisées par zone, un plan de metro avec liste des stations, un index alphabétique des rues, des feuillets détachables pour notes volantes ou encore des feuillets post-it transparents repositionnables pour tracer vos plans.