Les députés sous Linux

L’Assemblée Nationale va faire migrer ses postes vers Linux Ubuntu, distribution dérivée de Debian. En tout 1.154 postes informatiques, notamment mis à la disposition des députés et des attachés parlementaires, passeront sous Linux dès la prochaine législature, en juin 2007.

Les députés et leurs assistants disposeront également sur leurs postes de la suite bureautique OpenOffice, du navigateur Firefox et de son client de messagerie Mozilla Thunderbird, ainsi que d’autres applications spécifiques.

Avant de prendre sa décision, l’Assemblée a commandé une étude à Atos Origin, qui conclut que «les solutions libres offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés et permettront de réaliser de substantielles économies en dépit de certains coûts de mise en oeuvre et de formation.»

Ce sera intéressant de voir ce que vont en penser nos députés et si cela va faire avancer l’idée du logiciel libre dans leur tête. Il faut surtout espérer que cela se passe bien et que cela ne les contrarie pas trop. Car s’il n’y a pas appropriation, il y a risque de rejet…

Via ZDNet