Bertrand Soulier

En direct ;-)

La majorité des utilisateurs de Twitter ne tweete plus

Twitter_logoEn mettant à jour mes chiffres sur les réseaux sociaux, un article du Wall Street Journal m’a interpelé. Il donnait récemment des chiffres édifiants sur le comportement des utilisateurs de Twitter.

  • environ 40% des 20 millions de comptes qui sont créés sur Twitter chaque mois envoient au moins un tweet le mois de leur inscription.
  • selon Twopcharts, 1,5 milliard de comptes ont été créés et 955 millions existent encore.
  • Twitter a déclaré fin 2013, 241 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Utilisateurs qui se connectent une fois dans les 30 derniers jours mais ne tweetent pas forcément.
  • Seulement 13% des comptes existants tweetent au moins une fois par mois. Autrement dit la moitié des utilisateurs actifs tweetent au moins une fois.
  • Les nouveaux comptes Twitter sont moins actifs que les comptes précoces. Selon Twopcharts, environ 25% des comptes créés en 2008 tweetent encore aujourd’hui alors que seulement 10,7% des comptes créés en 2012 tweetent encore dans l’année qui suit.
  • environ la moitié des comptes créés en 2014 ont été suspendus pour Spam. Ce chiffre n’était que de 28% en 2012.
  • Au total, Twitter a suspendu 500 millions de comptes pour Spam depuis sa création.

Bien entendu, il est surprenant de constater qu’une si faible part des utilisateurs tweetent encore. Mais il faut rapprocher ces chiffres de ce que l’on voit sur les autres communautés et médias online : 1% des utilisateurs produisent la majorité, 89% contribuent par intermittence et 90% sont des lurkers qui ne contribuent jamais et ne font que lire. Mais si vous enlevez ces 90% d’audience, les 10% qui contribuent ne voient plus d’intérêt.

Il faut donc seulement conclure de ces chiffres que Twitter passe d’un média social ultra-bavard à un média plus classique. Beaucoup d’utilisateurs s’en servent ainsi comme une source d’information comme une autre, très fréquent chez mes étudiants, et qui a remplacé RSS pour beaucoup. Les utilisateurs composent leur bouquet d’informations en temps réel en mixant des sources très diverses et sans filtres des médias quand il s’agit de personnalités.

Il n’en perd pas pour autant son intérêt :

  • ceux qui veulent continuer à bavarder et échanger le feront et vous devez maintenir cette discussion et demeurer ultra-réactif si on vous questionne,
  • vous devez vous exprimer pour exister,
  • à condition d’arriver à être suivi par les journalistes et médias traditionnels, Twitter s’intégrent dans une stratégie de relations presse,
  • le raccourci publicitaire va devenir de plus plus présent comme sur Facebook, surtout pour ceux qui sont pressés d’avoir rapidement de la puissance.