La révolution numérique est terminée, passons à l’action

Malheureusement, on constate que les actions des pouvoirs publics se concentrent pour tenter de reprendre des positions définitivement perdues sur la presse, la musique, la publicité ou la vente à distance. La messe est dite sur ces secteurs, ces marchés ont été transformés en profondeur et rapidement car ils sont proches des utilisateurs.
Les géants du numérique se sont échauffés sur ces secteurs et les batailles commencent à présent sur d’autres : l’automobile, l’assurance, l’énergie, les matériaux de construction.

A lire dans l’interview de Nicolas Colin qui a écrit en 2012 avec Henri Verdier « L’Age de la multitude » qui propose une analyse des évolutions induites par la révolution numérique et a réalisé avec Pierre Collin début 2013 un rapport sur la fiscalité numérique.