Bertrand Soulier

En direct ;-)

GitHub pour les rédacteurs et écriture collaborative

L’amélioration des outils pour les rédacteurs est au coeur des préoccupations de pas mal de personnes. L’idée de départ est de voir comment améliorer le travail collaboratif sur des documents textuels que ce soit des articles, rapports, recherches scientifiques, thèses ou livres : travailler à plusieurs, relecture, faire traduire, demander des avis conseils ou des corrections en centralisant le document en un seul point et sans faire transiter des dizaines de fichiers par mail.

Et dans ce domaine, beaucoup lorgnent sur le fonctionnement de Git et GitHub qui sont désormais utilisés pour bien plus de choses que du code et même par des villes. Certains enseignants expliquent par exemple comment travailler avec GitHub. Des projets comme OpenPlan en reprennent certains principes.

On trouve aussi des outils comme Prose.io pour améliorer le travail sur des documents éditoriaux dans GitHub mais d’autres veulent des outils plus adaptés.

Plusieurs projets sont ainsi lancées ou en cours de développement : Etherpad bien entendu, Draft, Editorially et désormais Penlift que son créateur présente comme le Github for Writers.

Partant du principe que Git et GitHub sont devenus indispensables aux développeurs mais obscurs et peu adaptés pour les autres, Loren développe développe avec un Penlift un outil qui reprend le fondement de GitHub mais en l’adaptant aux besoins des rédacteurs, auteurs, journalistes. Il permettra même d’utiliser Git pour travailler avec son éditeur classique.

Pour le moment Draft semble le mieux placé pour devenir une référence dans le domaine d’autant que des outils comme Sublime Text savent dialoguer avec. Ce n’est étonnamment pas le cas de ByWord, mon éditeur préféré, pour le moment.

Note : Ce qui est amusant c’est qu’il y a plus de 10 ans de ça, quand je travaillais en agence web, nous avions un outil développé pour de tels besoins pour un client. Bien entendu à l’époque la technologie était rudimentaire, pas de jQuery ni même d’Ajax pour l’interface web, mais l’outil permettait de faire travailler des scientifiques de toute la France sur un seul et même rapport puis de l’exporter en web.

Le besoin n’est pas récent mais les outils nous permettent maintenant de faire des choses vraiment sympa dans ce domaine. Et un jour on viendra à bout de tous ces fichiers Word qui se baladent !