Bertrand Soulier

En direct ;-)

Un utilisateur de airbnb condamné à New-York

Airbnb New-York

Un utilisateur de la plateforme communautaire de logements airbnb a été condamné par un tribunal de New-York à 2.400 euros d’amende.

Le juge s’appuie sur une loi qui empêche de louer une appartement pour moins de 29 jours à New-York. Une loi similaire existe d’ailleurs aussi en France depuis 2005. Cette loi de 2011 avait été faite pour éviter que des propriétaires transforment des maisons en hôtels illégaux. Les particuliers doivent soit se déclarer hôteliers et appliquer les normes qui vont avec soit être présents le temps de la location ce qui permet aux Bed&Breakfast de continuer à exister.

Cette loi était passée sous la pression des hôteliers qui voyaient d’un mauvais oeil cette nouvelle forme de para-hôtellerie, plus de 300 immeubles reconvertis à l’époque. Au moment de la promulgation de cette loi, Airbnb n’avait pas encore autant secoué le marché et n’était pas spécialement visée. Mais cette loi tombe bien pour le lobby hôtelier même si la plainte dans ce cas vient de la ville.

Désormais la startup californienne est plus clairement visée par certaines villes. Ce qui explique qu’elle aide son utilisateur à se défendre en envoyant un avocat. Elle essaie aussi de faire modifier la législation d’autant que New York représente la première ville en termes de volume d’affaires pour la société californienne, devant Paris et San Francisco.