Bertrand Soulier

En direct ;-)

Mon Journal du Dimanche (17)

Le mois d’avril touche à sa fin et les semaines défilent. Déjà la semaine 17 ce qui signifie que nous avons déjà atteint le premier tiers de l’année. Je suis assez satisfait de tenir mon engagement sur cette rubrique qui devient importante à mes yeux et qui s’appuie sur une autre habitude qui est celle de tenir un journal sous Day One. Ces deux habitudes me font progresser au fil des semaines.

Lundi : je suis obligé d’installer PDF Reader d’Adobe sur mon Mac Mini et de le mettre en application par défaut pour avoir simplement la possibilité de télécharger un formulaire PDF administratif. Il a viré à la première demande de mise à jour.

Mardi : conférence de presse de l’ASM Clermont Auvergne avant la demi-finale de Coupe d’Europe de rugby samedi. On rentre dans un incroyable mois de phases finales et une ambiance très spéciale. C’est aussi un mois très important pour Clermont et donc pour Cyberbougnat.

Mercredi : Un rendez-vous chez le médecin, et une heure d’attente, me permet de fortement avancer dans la lecture du livre JesuisFreelance.com de Dominique Dufour. Toujours intéressant de confronter ses propres usages à ceux des autres.

Jeudi : En rentrant de faire des courses en vélo je découvre une microbibliothèque sur le bord de la route à 200m de la maison. De quoi faire quelques photos et un article sympa. C’est un exemple très représentatif de ce qu’est l’hyperlocal : vous ne pouvez pas rester enfermé mais il y a souvent peu de chemin à faire pour découvrir des choses surprenantes pour ses lecteurs.

Vendredi : réunion communication en fin de journée sur un projet dont je ne peux pas vraiment parler pour le moment tant que nous n’avons pas eu l’accord de ceux qui détiennent la licence du concept. Pas évident d’avancer sur un événement dont nous n’avons pas le nom et dont nous ne pouvons officiellement parler sans avoir le nom…

Samedi : est-il possible de sortir épuisé d’un match que l’on regarde à la télévision. La réponse est oui tant la demi-finale de l’ASM a été prenante et stressante.

Dimanche : « J’ai pu me tromper mais je n’ai jamais trompé personne. » — Lafayette